1. Accueil  
  2. Contenu  
  3. Structure du contenu  
  4. Liste à puces

Liste à puces

Une bonne liste est toujours introduite par une phrase claire et descriptive qui permet à l’utilisateur de savoir pourquoi l’information est importante. 

Les niveaux de titres ne sont pas des introductions. 

À faire


Conditions d’utilisations

Avant d’utiliser votre permis, prenez note des conditions suivantes :

  • Votre permis n’est pas transférable.
  • Pour qu’il soit valide, vous, de même que l’agent de vente qui vous l’a délivré, devez signer votre permis de pêche.
  • Les renseignements inscrits au recto du permis doivent être exacts, sinon ils doivent être mis à jour au verso du permis.

À ne pas faire


Conditions d’utilisations

  • Votre permis n’est pas transférable.
  • Pour qu’il soit valide, vous, de même que l’agent de vente qui vous l’a délivré, devez signer votre permis de pêche.
  • Les renseignements inscrits au recto du permis doivent être exacts, sinon ils doivent être mis à jour au verso du permis.

Être concis

La liste contient de 3 à 7 éléments concis (maximum 1 ou 2 phrases). 

Les lignes devraient être environ de la même longueur.

Uniformiser les éléments

Tous les éléments de la liste suivent la même logique.

Le début de chaque élément est uniforme. Par exemple, si le premier mot du premier élément est un verbe impératif, les autres éléments débutent aussi par un verbe impératif.

Il est recommandé de placer les mots-clés pertinents au début de chaque élément.

Typographie

La mise en forme de la liste varie selon ses éléments. À noter que le texte est toujours en romain dans une liste, car les puces (ou autres marqueurs visuels) font déjà fonction de mise en évidence.

Éléments courts

Si les éléments sont courts, la liste est présentée comme suit.

À faire


Toutes les parties du corps peuvent être atteintes par les toxines de la sève et la lumière, mais en particulier :

  • le dessus dess mains ;
  • les bras ;
  • les jambes ;
  • les yeux ;
  • le visage.

Phrases autonomes

Si les éléments sont des phrases autonomes, la liste est présentée comme suit. 

À faire


Pour faire des filets portefeuille, assurez-vous de laisser la peau sur la chair et de la découper de la façon suivante :

  • Pratiquez l’incision à l’avant de la nageoire pectorale (au niveau de l’opercule).
  • Passez le couteau en direction de la queue tout en longeant la colonne vertébrale.
  • Arrêtez la coupe juste avant la nageoire caudale.
  • Répétez l’opération de l’autre côté.
  • Coupez la colonne vertébrale en conservant les deux filets attachés à la nageoire caudale.

Phrase complète

Si les éléments font partie de la structure normale de la phrase, la liste est présentée comme suit.

À faire


Les personnes qui ont plus de risques d’entrer en contact avec la sève de la berce du Caucase sont :

  • les enfants, qui peuvent jouer avec la plante ou l’utiliser pour se cacher ;
  • les parents, qui peuvent venir en contact avec la sève en touchant leurs enfants et leurs vêtements contaminés ;
  • les horticulteurs ;
  • les agriculteurs ;
  • les ouvriers affectés au débroussaillage ;
  • les personnes qui habitent ou fréquentent les endroits où pousse la plante.

Listes imbriquées

Les listes imbriquées sont à éviter puisqu’elles sont difficiles à suivre. Un deuxième niveau peut être utilisé dans de rares cas.

La plupart du temps, on peut remonter la liste d’un niveau en apportant des modifications mineures au contenu. 

Exemple d'une liste imbriquée

Exemple

Les maladies mentales résultent d’une combinaison de plusieurs facteurs qui peuvent favoriser le développement d’une maladie mentale, par exemple :

  • l’hérédité, c’est-à-dire le fait que d’autres personnes de la famille sont ou ont été atteintes de maladies mentales ;
  • des facteurs biologiques, qui modifient l’équilibre chimique du cerveau ;
  • des caractéristiques du tempérament de la personne ;
  • des maladies ou des problèmes de santé physique chroniques ;
  • la présence de facteurs de stress dans la vie de la personne, qui peuvent être liés :
    • à son environnement familial (décès d’un être cher, enfance marquée par des abus, violence conjugale, exposition fréquentes à des conflits) ;
    • à son environnement social (itinérante, isolement) ;
    • à son environnement professionnel ou financier (perte d’emploi, faibles revenus) ;
  • la présence de facteurs de stress dans la vie de la personne, qui peuvent être liés...

 
 

Exemple de la même liste, une fois modifiée

Exemple

Les maladies mentales résultent d’une combinaison de plusieurs facteurs qui peuvent favoriser le développement d’une maladie mentale, par exemple :

  • l’hérédité, c’est-à-dire le fait que d’autres personnes de la famille sont ou ont été atteintes de maladies mentales ;
  • des facteurs biologiques, qui modifient l’équilibre chimique du cerveau ;
  • des caractéristiques du tempérament de la personne ;
  • des maladies ou des problèmes de santé physique chroniques ;
  • la dépendance à l’alcool, aux drogues ou aux jeux de hasard et d’argent.

Le développement d’une maladie mentale peut aussi s’expliquer par la présence de facteurs de stress dans la vie de la personne, qui peuvent être liés à son environnement :

  • familial (décès d’un être cher, enfance marquée par des abus, violence conjugale, exposition fréquentes à des conflits) ;
  • social (itinérance, isolement) ;
  • professionnel ou financier (perte d’emploi, faibles revenus).

Dernière mise à jour : 14 juin 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec