Typographie

Le soulignement est réservé aux liens hypertextes et ne doit pas être utilisé autrement.

Le gras doit être utilisé avec modération, car il alourdit le texte et nuit à la lecture. Il peut être employé pour mettre en évidence un mot-clé ou un groupe de mots importants, par exemple. On ne met jamais une phrase complète en gras.

Les espaces insécables ne sont pas utilisées dans les titres principaux de navigation, mais dans les titres de niveau 2 (h2) et plus.

Le tiret permet de joindre des éléments qui comprennent déjà un trait d’union, notamment dans les toponymes. Exemple : Saguenay–Lac-Saint-Jean et Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Les nombres s’écrivent la plupart du temps en chiffres, excepté en début de phrase. On écrit les chiffres de 0 à 9 en lettres, sauf exception (adresse, heure, somme d’argent, âge, date, unité de mesure, pourcentage, fraction, matricule, etc.). Lorsqu’on écrit deux nombres (ou plus) dans une phrase, dont l’un devrait être en chiffres, et l’autre, en lettres, on les écrit tous les deux dans le même format.

Les nombres million et milliard s'écrivent en toutes lettres. Le symbole de l’unité monétaire suit le nombre.
Exemple : 5 millions $

La minuscule est utilisée pour désigner le gouvernement du Québec. Dans tous les contextes, gouvernement s’écrit avec une minuscule. À l’exception des contrats et autres documents à portée juridique, où l’appellation Gouvernement du Québec prend la majuscule.

Italique

L’italique doit être employé avec parcimonie, puisqu’il est difficile à lire à l’écran, en particulier sur un appareil mobile.

On l’utilise pour les titres d’ouvrages (guides, livres, rapports, formulaires, etc.).

L’italique est aussi employé pour certains mots particuliers, comme les mots étrangers, les locutions latines, les autonymes (c’est-à-dire les mots dont on parle), etc.

Pour les citations, ou lorsqu’il n’est pas possible d’employer l’italique, on emploie les guillemets français : « ».

Les titres de lois et de règlements étant généralement mis en relief par un lien hypertexte, on utilise le romain dans ce contexte, même si l’italique demeure correct pour tous les types de documents.

Lorsque des éléments qui devraient être en italique font partie d’un hyperlien, on conserve l’italique. Cependant, s’il s’agit d’une énumération verticale, on ne met pas d’italique afin d’en faciliter la lecture.

Les titres de pages Web se composent en romain. S’il est impossible d’éviter l’utilisation de l’italique, on peut l’employer selon les règles présentées dans cette section.

L’italique n’est pas utilisé pour la mise en relief : on utilise plutôt le gras.

Dernière mise à jour : 18 janvier 2022